Transplanage
↑ EN HAUT ↑
→ Hominum Revelio
→ United Kingdom
→ Royaume de France
→ Archipel japonaise
→ Contrées russes
→ United States of America
→ Terres hostiles
→ Communications
→ Voyages dans le temps
↓ EN BAS ↓

← Retour
• Hominum Revelio •

Nous savons que vous êtes là.


Retournons 24 ans dans le Passé. La Joie, la Tristesse, la Victoire. Le 2 Mai 1998. Lord Voldemort est vaincu. De nombreuses victimes, mais la menace est enfin écartée. Une Prophétie chamboula tout, malheureusement. 24 ans après la Victoire contre le Seigneur des Ténèbres, un nouveau Mage Noir va faire surface, et surpasser le Précédent. Si quelqu'un l'avait entendu, peut-être que les choses auraient été autrement... Nous voilà en 2022, les élèves s'apprêtent à rentrer. Mais quelque chose, cette année, sera différent.

Les Mangemorts reviennent, avec une Organisation tout autre, les Loups-Garous choisissent leur camp, les Sirènes ont trouvé leur héritière, la Forêt Interdite est plus vivante que jamais, et les Aurors ont beaucoup de travail. Sans parler des Elfes de Maisons, Vendeurs, Médicomages, Membres du Magenmagot, les Géants et les Fantômes... Et oui, une vingtaine de possibilités de rôle, ainsi qu'une Feuille de Personnage Détaillée, pour parfaire votre personnage. Entrez dans notre forum, et incarnez le Personnage Rêvé.

Alors, n'hésitez pas, et entrez dans l'ambiance magique d'Hominum Revelio.



 

fPartagez | 
 

 Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cameron J. Roze ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Neptune ♆ »

Âge : 17 ans
Sang : Sang-Mêlé
Baguette : Bois de hêtre et ventricule de dragon. 22 cm et flexible.
Patronus : Aigle
Lieu : Beauxbâtons
Pensées : I'm Free
Avatar : Darren Criss

MessageSujet: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Ven 19 Avr - 21:52

Et si je vous disais que c'est totalement possible de tomber amoureux de quelqu'un que vous n'avez jamais vu? Vous me prendriez sûrement pour un fou, et pourtant croyez moi ou pas, c'est totalement possible. Tomber amoureux de la personne à travers son écriture c'est assez, comment dire romantique oui ça c'est sûr mais ce n'est pas tout à fait le mot que je cherchai, avant-garde certainement. Restons sur romantique alors, faute de trouver meilleure description à ce que je ressens en lisant ses lettres. Oui ses lettres, il écrit si bien mon correspondant français. Il s'appelle Andrew, un français avec un nom américain, en tout cas je suis totalement tombé en admiration de sa façon d'écrire. Sa façon de s'exprimer et puis de manière plus générale de la façon dont il forme les lettres, puis les phrases, une très belle écriture, je crois que je viens bien de vous démontrer que oui il est possible de tomber amoureux de quelqu'un par correspondance, il y avait quelque chose qui m'attirai beaucoup chez Andrew, je ne pouvais pas mettre le doigt dessus, quelque chose de mystérieux qui émanait de ses lettres et qui me séduisait beaucoup, bien que nos échanges épistolaires ne se résumaient qu'à des descriptions de nos vies et pays respectifs.

Depuis que nous avions commencés à nous écrire, je ne rêvais plus que de rencontrer ce Andrew C. Beauxdraps. Je crois que cela s'est ressentit dans le rythme de notre conversation par lettres. Au départ ce n'était qu'une lettre par mois, puis petit à petit c'était plusieurs lettres par mois, une par semaine, ses parchemins s’amoncelaient sur mon bureau en une pile bien ordonnée chronologiquement. Je n'attendais plus qu'une occasion pour aller en France, visiter ce pays dont on m'a si souvent parlé, le pays de l'amour et du romantisme paraît-il , je verrai bien. Je m'étais renseigné sur Beauxbâtons et sur la France bien entendu, Beauxbâtons était reconnue comme une des meilleures écoles de sorcellerie du monde, leur méthodes sont assez différentes de Salem il faut bien l'avouer, mais la seule chose qui m'a étonnée c'est qu'il ne font pas de Dodgeball, ce sport faisait parti intégrante de ma vie je ne pouvais pas imaginer ne pas en faire.

Et puis un beau jour, une lettre différente arriva chez moi, c'était pendant les grandes vacances, une chaleur étouffante s'était abattue sur les Etats-Unis. La lettre attendait sur ma table grande table dans la salle de séjour. Bleue, cachetée de cire, seuls les sorciers utilisaient encore des cachets comme ceux-ci. Seulement une lettre comme celle ci ne venait sûrement pas de Salem, le B incrusté dans la cire m'indiquait la provenance de cette lettre: Beauxbâtons. Mon coeur fit un bon alors que je décachetai l'enveloppe en vitesse et saisi la lettre. Elle contenait tout ce que j'espérai: j'allai passer le reste de ma scolarité à Beauxbâtons, et bien sûr j'allais enfin rencontrer Andrew, mon mystérieux correspondant français. Les Etats-Unis et Salem allaient beaucoup me manquer, c'était sûr, j'étais beaucoup attaché à cet endroit, j'y avais passé de grands moments. Mais j'avais soif de découverte, c'était un peu comme si je partais à l'aventure dans un univers inconnu. Le jour du départ je me tenais prêt de la lettre à l'heure convenue quand elle se mit à briller, je posa ma main dessus et je fus entraîné dans un tourbillon de couleurs et de sons pour me retrouver propulsé dans un hall désert avec une grande détonation qui résonna dans toute la pièce. Je me remis sur pieds et attendis que quelqu'un vienne me chercher comme la lettre l'indiquait. C'est la première fois que je le vis, magnifique, tout simplement magnifique, il rayonnait et bien que sans l'avoir vu auparavant, je savais que c'était lui, j'en avais le souffle coupé, heureusement que je ne me mis pas à rougir. Je décidais d'engager les présentations avec mon français plus qu'hésitant.


"Bonsoir... je suis... Cameron. Tu, tu est Andrew?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew C. Beauxdraps ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Vénus ♀ »

Âge : Dix-sept ans.
Sang : Mêlé.
Baguette : Bois de rose, crin de licorne, 23 cm, sensiblement sifflante.
Patronus : Lynx.
Lieu : Beauxbâtons.
Pensées : Go your own way.
Avatar : Xavier Samuel.

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Sam 20 Avr - 12:40

De son habituel pas léger et félin, Andrew parcourut le grand domaine de Beauxbâtons, son sac pendant lâchement sur son épaule. C'était un sac en bandoulière en cuir brun, plutôt foncé, tout ce qu'il y avait de plus classique. Il contenait toutes choses qu'un élève à l'académie française avait, comme quelques parchemins, des livres, une plume et une bouteille d'encre, mais aussi un petit cahier abimé dans lequel se trouvaient d'innombrables textes écrit par le garçon. Il était en effet habituellement pris de flot d'inspirations et se mettait à écrire dès qu'il en avait l'occasion. Depuis peu, il avait même commencé avec un autre élève, qui étudiait jusqu'à ce jour en Amérique, dans l'école de Salem. Lui aussi était bien entendu sorcier, car les parents d'Andrew, un couple quoique déluré, ne voyaient pas d'un bon œil les relations de leur fils avec des moldus. Il s'appelait Cameron, ce qui était plutôt banal comme prénom là-bas, et le français ne savait que peu de choses sur l'apparence physique du garçon. Pour le reste, ils avaient pu s'échanger des centaines de centres d’intérêt, pendant leurs correspondances. Par exemple, Cameron adorait chanter et jouer de la guitare, et vénérait tout ce qui se mangeait. Andrew, quant à lui, faisait une fixation étrange sur le Pays des Merveilles, les oiseaux et les horloges ; il jouait du piano aussi, et se permettait quelques fois de chanter. Mais ils ne savaient absolument pas à quoi ils ressemblaient, et c'est pour cela qu'Andrew avait fait une pancarte à l'attention de l'américain. Il la sortit de son sac, continuant à courir pour rejoindre le Hall où il avait eu rendez-vous. Cette année était la première lors de laquelle de tels échanges prenaient place. Bon nombre d'élèves de Beauxbâtons étaient partis à l'étranger, la plupart vers Poudlard et Mahoutokoro, bien que quelques uns furent tenter par Durmstrang. Salem n'en reçut, pour une motivation mystérieuse, aucun.
Ses pieds fins, chaussés d'une paire de Vans légèrement usée, foulaient l'herbe humide, qui mouillait les chevilles nues du garçon. Il avait en effet l'habitude de rebouler ses pantalons, ici un slim noir qui moulait ses jambes élancées et un peu musclée, lorsqu'il faisait bon dehors. Le reste de sa tenue était constituée d'une veste en jean délavée et abimée, ainsi que d'un t-shirt blanc uni. Andrew était bien content que les uniformes n'étaient plus d'actualité, il ne se voyait pas revêtir l'immonde tenue bleue pastelle de Beauxbâtons.
Une fois arrivée face au bâtiment principal, il pénétra tel une tornade dans le Hall, et remarqua qu'il était bien en retard, car il ne restait plus qu'un garçon. Ce dernier sourit en voyant la pancarte d'Andrew, et vint vers lui. Le français en déduit tout de suite son identité. Mais avant de l'aborder, il se permit une brève analyse physique. Cameron était grand, mais Andrew l'étant aussi, ils faisaient la même taille. Il portait un jean moulant ses jambes musclées, ainsi qu'un sweatshirt rouge à l'emblème de Salem : un arbre blanc. Sa tenue était complétée d'une paire de Converses blanches, et d'un sac en bandoulière en cuir noir. Sa silhouette était plus large que celle d'Andrew, étonnement fine : Cameron avait de larges épaules et semblait avoir une musculature supérieure au français. Quant à son visage, il avait des cheveux noirs avec des boucles mystérieuses. Elles semblaient à la fois indomptables et sublimement coiffées. Il était certain que l'américain aimait prendre soin de sa personne, son visage était sans aucune impureté et parfaitement rasé. Il avait un sourire qui allait surement faire craquer toutes les élèves de Beauxbâtons, et son nez n'avait rien de gros ou de crochu. Mais ce qui attira le regard d'Andrew, c'était ses yeux et ses sourcils. Tout d'abord, ces derniers très velus formaient un angle triangulaire quand le garçon les haussait, et ce n'était que trop mignon. Et enfin, ses yeux pétillaient d'un vert, d'un marron et d'un doré époustouflants. C'était les plus beaux yeux qu'Andrew n'avait jamais vu, et pourtant, il était connaisseur : son passe-temps favori résidait dans l'observation des regards. Il n'était lui-même pas mal dépourvu, possédant en effet des yeux d'un magnifique vert-bleu. Enfin, il secoua nerveusement la tête, finit son observation et accueillit son correspondant.
"Bonsoir... je suis... Cameron. Tu, tu es Andrew?"
Son français était terriblement mauvais, mais ce n'était qu'un autre des aspects mignons du garçon. Andrew lui sourit, lui sera la main et acquiesça.
"Oui, c'est ça, je suis Andrew. Bienvenue Cameron. Welcome." ajouta-t-il en lâchant un clin d’œil amical. "We're going to take you in your dormitory, so that you can put your suitcase." dit-il en remarquant la valise noire posée près de l'américain. " Then, we'll go with the other correspondents, there is a meal for us." ajouta-t-il en vue de la soirée. "You're assigned in the clan of Neptune. Here, we've the Roman gods in stead of houses. Neptune is for courageous and carrying people. I'm in the clan of Venus, for the graceful et observer people. Do you understand everything ? I hope my English accent is not a disaster." conclut-il en riant. Évidemment, son accent était simplement parfait, puisqu'il l'avait peaufiné avec l'aide de sa professeur durant toutes les années précédentes.


Dernière édition par Andrew C. Beauxdraps le Lun 29 Avr - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron J. Roze ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Neptune ♆ »

Âge : 17 ans
Sang : Sang-Mêlé
Baguette : Bois de hêtre et ventricule de dragon. 22 cm et flexible.
Patronus : Aigle
Lieu : Beauxbâtons
Pensées : I'm Free
Avatar : Darren Criss

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Dim 21 Avr - 0:07

Il y a quelque chose que j'oubliai de faire à ce moment précis, alors que je rencontrai Andrew pour la première fois, quelque chose de vital même. Respirer, j'oubliai de respirer, de reprendre mon souffle, je ne rougissais pas encore mais si je continuai à retenir mon souffle encore quelques secondes j'allai virer au rouge écarlate qui traduirait instantanément mon embarassement. Je rencontrai une fois la personne qui m'attirait tellement par son écriture, et je peux vous dire que je retrouvai en lui tout ce que j'avais remarqué dans son écriture, tout d'abord il dégageait de lui une grâce que l'on retrouvait dans sa façon d'écrire, puis une une timidité certaine qui le rendait plus que mignon. Je dois vous avouer que je m'étais beaucoup accroché à son écriture, beaucoup attaché à sa façon de s'exprimer, de voir les choses, j'avais appris ses passes-temps, qu'il était musicien comme moi, oui je m'étais vraiment attaché à lui à travers ces lettres que nous nous échangions. J'avais peur de le rencontrer finalement, peur de le décevoir finalement, qu'il ne me voit que comme une adolescent américain normal qui passe son temps à ne rien faire, je m'étais beaucoup attaché à lui et je ne voulais pas qu'il ait une mauvaise impression de moi. Et maintenant que je le rencontrai, tout ce que j'avais ressenti en lisant ses écrits se confirmait, Andrew était quelqu'un de magnifique, intelligent.

Avant de prendre la parole, je me permis de détailler Andrew plus précisément, discrètement bien sûr. Nous faisions à peu prêt la même taille, je devais être un peu plus grand que lui. Bien qu'ayant une bonne carrure, il était assez fin et élancé, musclé et harmonieux. Ses cheveux châtains encadraient un visage fin et angélique, une bouche fine sur laquelle mes yeux s'attardèrent quelques secondes. Mais ses yeux, c'est sur ses yeux que les miens se posèrent, se perdirent dans ce bleu-vert liquide et envoûtant, on aurait dit une véritable tempête de pleine mer dans ses yeux. Si c'était la tempête dans ses yeux, je ne vous raconte pas tout ce que je ressens à cet instant ou nos yeux entrent en contact. Une véritable tornade s'emparait de moi et semblait m'emporter dans des courants totalement inconnus jusqu'à aujourd'hui. Des choses que je n'avais jamais ressentit pour personne. A Salem le fait que j'aime les garçons n'était pas un secret, ici Beauxbâtons, personne ne le savait et je ne l'avait pas dit à Andrew dans nos lettre. Contrairement à ce que l'on pourrait croire je n'avais jamais eu de petit copain et ce que je ressentait là, devant lui était totalement nouveau. Les engrenages de mon cerveau s'activaient à toute vitesse pour que je reprenne pied et que je revienne à la réalité, je ne vous raconte pas le vacarme que ça faisait dans mon crâne, il fallait que je sortes de mes pensées et revenir à l'instant présent sinon j'allais finir par passé pour un abruti devant Andrew.

Puis sa voix a raisonnée dans tout le hall, une voix magnifique et un accent anglais parfait qui me rendait un peu jaloux au fond de moi, car je ne connaissais pas très bien le français, j'avais pris des cours mais les professeurs ne sont pas très bon aux Etats-Unis. Cette voix éveille en moi comme une lame de fond qui vient relancer ma tornade intérieure qui cette fois ci me submerge totalement et il me faut beaucoup de nage intérieure à contre courant de mes pensées pour ressortir à nouveaux de mon monde intérieur. J'écoutai attentivement tout ce qu'il me disait sur Beauxbâtons et sur le programme de la soirée. J'aimais bien le système de répartition suivant les dieux romains. Il m'expliquait que j'étais placé chez les Neptune les courageux et attentionnés. Rassuré par le fait qu'il parlait si bien en anglais je continuai dans ma langue maternelle:

"Tu parle magnifiquement bien anglais." Je lui souris, à mon tour, lui serrant la main. "Merci beaucoup de ton accueil, je sens que je vais passer une très bonne année ici, et j'espère m'améliorer en français bien sûr. Après qu'il m'eu expliqué la suite du programme, je saisi ma valise et le suivit dans le dédale des couloirs. [b] "Je suis heureux de rencontrer celui qui m'envoi toutes ces lettres."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew C. Beauxdraps ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Vénus ♀ »

Âge : Dix-sept ans.
Sang : Mêlé.
Baguette : Bois de rose, crin de licorne, 23 cm, sensiblement sifflante.
Patronus : Lynx.
Lieu : Beauxbâtons.
Pensées : Go your own way.
Avatar : Xavier Samuel.

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Sam 27 Avr - 17:30

"I'm happy to meet the one who send me all these letters.
-Owh, I would be very happy too to meet myself !
" répondit joyeusement Andrew.
Ses premières impressions devaient être bonnes. Cameron était, comme il l'avait imaginé, un grand et beau américain à l'accent français déplorable et au sourire débile craquant. Même en anglais, il avait ce ton niais agaçant mais terriblement mignon. Andrew aurait bien exploser de rire en voyant l'image de l'américain se transformant en marshmallow, mais il préférait paraitre sain d'esprit. Cameron déçu n'aurait eu qu'à s'enfuir en courant, pleurant sa regrettée Salem. Peut-être aurait-il fait carrière dans le strip-tease. Andrew se fit de gros yeux à lui-même, ne sachant pourquoi il pensait de pareilles choses, et se dit qu'il chasserait toutes pensées luxurieuses une fois qu'il aurait le temps d'un face à face en solitaire. C'était tellement schizophrène d'avoir de telles idées qu'Andrew s'apprêtait à se cogner la tête contre un mur, mais le français se rappela de justesse qu'il était accompagné.
"Do you want some chocolate ?" demanda-t-il en tendant une tablette de chocolat dont l'emballage violet et sa vache colorée étaient très célèbres. Milka, en clair. "It's gross, sorry, but it was in my bag since the beginning of the summer. I'm confuse, and I forgot that. Sorry !" s'excusait-il, sincèrement. Le chocolat n'avait plus vraiment de quoi, et sentait la même odeur de fleurs que le sac du garçon : son parfum à lui, quelque chose de fleuri vraiment très agréable à sentir. Finalement, le chocolat avait bon goût, mais vraiment pas un goût de chocolat ! Pour détendre encore plus l'atmosphère, car il était vrai qu'Andrew était plutôt doué pour mettre les gens à l'aise -en leur offrant du chocolat pas bon et en parlant pour ne rien dire par exemple-, le français sortit de son sac un vieux MP3 et une paire d'écouteurs, dont il en tendit un à Cameron. "It's ugly, I know, but it does a very great work, and... I DON'T CARE." déclara-t-il fièrement, puis explosant de rire, il fourra son écouteur à lui, et sélectionna une chanson. "I know that at Hogwarts, they can't use MP3, or anything else, but here, we can only use MP3. The radio waves are DESTROYED when they come, mouhaha. The great and beautiful power of magiiiiic." conclut-il en souriant. Puis Miss Nothing de The Pretty Reckless se mit à faire danser l'esprit d'Andrew, parmi toute la folie et le désordre de ses pensées.


Dernière édition par Andrew C. Beauxdraps le Lun 29 Avr - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron J. Roze ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Neptune ♆ »

Âge : 17 ans
Sang : Sang-Mêlé
Baguette : Bois de hêtre et ventricule de dragon. 22 cm et flexible.
Patronus : Aigle
Lieu : Beauxbâtons
Pensées : I'm Free
Avatar : Darren Criss

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Dim 28 Avr - 10:22

-Owh, I would be very happy too to meet myself !"

Je ne pu m'empêcher d'exploser de rire à sa remarque, avant de me rendre compte que rire comme ça à gorge déployée pouvait paraître légèrement débile, surtout que mon rire raisonnait dans tout le hall qui était vide de monde. Je me suis donc rattrapé, en éternuant de la façon la plus naturelle possible ce qui ne l'était pas du tout bien sûr. Il y'a comme un silence gênant qui s'est installé entre nous, je me suis mis à regarder mes pieds, une chose que je fais souvent quand je suis gêné par une situation, je me suis dit qu'il fallait peut-être que je sifflote histoire de briser le silence mais encore une fois c'est une mauvaise idée. Mes yeux remontèrent lentement vers les siens essayant de paraître le plus naturel et le plus détendu possible, avoir l'air cool quoi. Décidément Andrew était mignon, et son accent parfait le rendait plus que craquant, vous le comprenez à présent, oui je suis totalement sous le charme de mon correspondant français, mais c'est un secret hein, il ne faut pas qu'il le sache. Il brisa le silence en me proposant du chocolat, très bonne idée le chocolat, j'adore ça, en petite quantité bien sûr je fais super attention à ma ligne mais je ne me refusais jamais une friandise, pourquoi je vous raconte tout ça? Pour vous montrer mon état d'esprit à ce moment là et mon incapacité de prononcer une réponse potable et cohérente, les mots fusaient dans ma tête un mélange de français et d'anglais qui donnait un imbroglio pas possible, un peu comme si ma tête était une locomotive à vapeur incapable de faire sortir la pression, et oui la métaphore et moi ce n'est pas non plus ça. J'ai donc repris mes pensées et suis revenu sur terre si on peut le dire et je lui ai sourit, le genre colgate.

- Chocolate ? Yes of course I love chocolate, thanks. Since the beggining of the summer ? Well it does'nt matter, I'm sure it tastes good. What is that flower sent ? Is it perfume ? It smells so good ! Err forget that, I'm always asking silly questions...

Le chocolat même si il avait un goût altéré par le temps il était assez bon et je profitait de ce moment sans paroles pour remettre mes pensées en place. Mais ce doux parfum de fleurs m'en empêchait, je ne mettais pas de parfum, du moins pas souvent mais celui était si léger et fleuri, qu'il m'enivrait directement, se mêlant avec le parfum du chocolat. Il sortit un Mp3, le miens était dans mon sac, j'appris que Beauxbâtons permettait l'usage des balladeurs, heureusement d'ailleurs, je ne suis rien sans musique moi. J'ai pris l'écouteur qu'il me tendait et sourit et laissa la musique m'envahir.

- Don't worry, your Mp3 is really cool, I kinda like it. And you listen to really good music dude !

Une fois la chanson finie je lui sourit.

- We should definitly share music ! Er did you talk about dinner earlier ? Because I must admit that Iam starving...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew C. Beauxdraps ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Vénus ♀ »

Âge : Dix-sept ans.
Sang : Mêlé.
Baguette : Bois de rose, crin de licorne, 23 cm, sensiblement sifflante.
Patronus : Lynx.
Lieu : Beauxbâtons.
Pensées : Go your own way.
Avatar : Xavier Samuel.

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Mar 30 Avr - 13:46

"Er did you talk about dinner earlier ? Because I must admit that Iam starving..." Le dîner. Andrew crut que ses yeux allaient sortir de leurs orbites et que son cœur allait s'emballer. Le garçon avait complétement oublié le repas prévu pour les correspondants. Pourtant, il l'avait lui-même évoqué un peu plus tôt, mais la conversation l'avait perdu. Ou bien était-ce ces magnifiques yeux qui l'envoutaient.
"Owh I was forgetting that ! Thanks to remind me the meal." dit-il d'un ton désolé, en fouillant hâtivement dans son sac. Il en sortit une vieille montre à gousset, qu'il observa avant de la remettre dans la pochette intérieure. "We're so late ! It begins ten minutes ago !" s'exclama le français. Il sortit sa baguette, murmura quelques mots et la valise de l'américain devint une plume noire. "Take it." dit-il avant de s'emparer du poignet du garçon et de courir avec lui à travers les longs couloirs de Beauxbâtons. Ils arrivèrent enfin devant le réfectoire, avec vingt minutes de retard. "Veuillez nous excuser, nous étions aller déposer la valise de Cameron, et le temps de faire l'allée-retour, tout en lui présentant les différents cours, les activités..." mentit Andrew en s'adressant au professeur chargé des correspondances et du repas. "Très bien, entrez." dit l'homme, de sa voix hautaine. Le français lui fit son plus beau sourire, et entra dans la pièce avec l'américain, le tenant encore par le poignet. Ils trouvèrent deux places, à l’extrémité de la salle puisque la majeure partie des élèves s'était concentrée près du buffet, au centre. Un peu à l'écart du bruit, à une table vide, c'était finalement plutôt bien pour un retard, pensa Andrew. Il était dommage qu'ils soient si loin du buffet, mais ils n'auraient qu'à prendre un maximum de nourriture à chaque service. "We have to be fast, if we want some choice." lui expliqua le français, en posant son sac sur sa chaise et se dirigeant vers l'immense buffet. Il y avait de tout, des entrées, des plats et d'innombrables desserts français, mais aussi de la nourriture japonaise, russe, anglaise et américaine. Un buffet continentale, comme on les appelait alors. Andrew s'empara d'une assiette, et la remplit de sushis, d'une viande étrange venue de Russie et de choux étonnement colorés cultivés en Angleterre, dans les coins verts du Green Island. Le reste du repas se passa sans encombres. Le français mangea avec grâce tandis que l'américain avalait une quantité improbable de nourritures, sous le regard médusé de tous. "Are you okay ?" ne cessait de demander Andrew, un sourire aux coins des lèvres. Enfin une fois le désert passé, les deux garçons se levèrent un peu avant les autres, et sortirent de la salle. "There's something you HAVE to see." lui dit-il en lui attrapant à nouveau son poignet. Et quelques minutes après, une fois les longs et élégants couloirs de Beauxbâtons traversés, ils débouchèrent sur un petit salon, meublé de quelques canapés et tables basses, au centre duquel trônait un grand piano à queue. Andrew s'y installa à son aise, et commença quelques notes. Il était alors facile de reconnaitre une version pianistique de Numb, d'origine joué par le groupe Linkin Park. C'était très différent, mais plus émotionnel, touchant et fort. Jusqu'à ce qu'une mauvaise note vint perturber l'harmonie du morceau. Désespéré, parce qu'il venait une nouvelle fois d'échouer, Andrew laissa son front tomber sur les touches de l'instrument et un horrible et grave son s'en échappa. "Sorry. I try but it's so hard."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron J. Roze ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Neptune ♆ »

Âge : 17 ans
Sang : Sang-Mêlé
Baguette : Bois de hêtre et ventricule de dragon. 22 cm et flexible.
Patronus : Aigle
Lieu : Beauxbâtons
Pensées : I'm Free
Avatar : Darren Criss

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Mar 30 Avr - 20:02

Tout paraissait étrange ici enfin étrange j'exagère mais tout était plus grand qu'à Salem, tout les livres que j'avais lu dans sur l'Ecole française ne pouvait pas décrire à quel point l'établissement est grandiose et resplendissant. J'aurai été capable de me perdre dans le hall, mais bien sûr j'ai un très bon guide pour visiter l'Ecole. Andrew me faisait littéralement fondre. Je notai dans ma tête de revenir ici quelques jours plus tard pour dessiner le hall quand la lumière passerait par les fenêtre à l'aube. Mais là voyez vous mon estomac grogne, je ne suis pas du genre à sauter sur la nourriture d'habitude mais je n'avais pas mangé depuis le matin et le voyage en Portoloin et le morceau de chocolat m'avaient considérablement ouvert l'appétit, de plus on m'avait souvent parlé de la cuisine française que je ne pouvais attendre de goûter aux mets raffinés de la France. "Don't worry, I'm always forgetting things too." Sur ce Andrew me prit par le poignet après avoir transformé ma valise en plume, il voulait me tuer ou bien ? Le contact de sa peau sur la mienne amena le rouge à mes joues qui semblaient me brûler au troisième degré, heureusement Andrew semblait ne pas le remarquer, trop concentré dans notre course à travers les couloirs, j'essayait de retenir les lieux, me familiariser avec l'endroit, mais nous allions trop vite pour que je retienne quoi que ce soit. Nous ne tardions pas à arriver dans le réfectoire, une salle énorme et luxueusement décorée, mon visage se posa automatiquement sur le buffet qui se dressait au milieu de la salle.

Nous nous sommes installés à table, lui en face de moi, j'avais pris un peu de tout sur le buffet, tout sauf de la nourriture américaine bien sûr, on est pas super connus pour faire de la nourriture diététique. Autant dire que je me régalais, je mangeais aujourd'hui beaucoup plus que d'habitude, mais bon je faisais assez de sport à côté pour entretenir ma carrure d’athlète. Le repas se fit dans le silence ou presque nous discutions de tout et de rien, j'essayait le plus possible de ne pas croiser son regard de peur de re rougir immédiatement ou de balbutier en parlant. Et quand nous allions partir, Andrew me dit: "There's something you HAVE to see." Je me demandais bien ce qu'il voulait me montrer, nous arrivions donc dans une belle salle, légèrement plongée dans l'obscurité, dès que je vis le piano, les détails de certaines lettres me revinrent, il jouait du piano et j'espérai qu'il me joue un morceau et c'est ce qu'il fit. Numb version piano, autant dire une merveille, je ferma les yeux et commença à chanter la chanson par dessus. Il fit une fausse note puis il y eu un grand BLAM sonore ! Il venait de poser sa tête sur les touches, je souris. "Sorry. I try but it's so hard." Je l'ai regardé et je me suis assis près du piano. "It was wondefull I assure you, it felt like heaven ! The evening was great, I'm sure that this year is gonna be amazing !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew C. Beauxdraps ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Vénus ♀ »

Âge : Dix-sept ans.
Sang : Mêlé.
Baguette : Bois de rose, crin de licorne, 23 cm, sensiblement sifflante.
Patronus : Lynx.
Lieu : Beauxbâtons.
Pensées : Go your own way.
Avatar : Xavier Samuel.

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Mar 30 Avr - 21:01

"It was wondefull I assure you, it felt like heaven ! The evening was great, I'm sure that this year is gonna be amazing !
-Owh, everything could happen ! Don't be already so glad.
" répondit Andrew en caressant les touches du piano. De temps en temps, il jouait quelques notes, sans avoir de réels morceaux en tête. Puis le français se mit à jouer le début d'Hallelujah, chanson mondialement connue, puis le morceau enter. Il se surprit même à en chanter la fin. "It's not somebody who's seen the light. It's a cold and it's a broken Hallelujah..." Le garçon avait fait durer la dernière note, insufflant un ton sensiblement désespéré et touchant. Puis, pour briser cette intimité naissante, il écrasa d'un glissement de paume rapide l'ensemble des touches, créant un son désagréable. Voilà ce qui arrivait à chaque fois qu'Andrew laissait paraitre la moindre parcelle de sa personne : il la réduisait aussitôt en cendres. L'intimité n'était pas son fort, alors qu'il avait un don pour mettre à l'aise les gens. Il était ce genre de garçon tellement attachant mais pourtant si loin, si froid.
Un silence pesant s'installait alors, tandis que les bougies qui éclairaient la pièce s'affaiblissaient doucement. Andrew se leva, se fit imiter par Cameron, et ils sortirent, sans s'adresser la parole. Le français prit quand même le poignet de l'américain, dans l'entrée, alors qu'ils allaient se quitter. "Your dormitory is on your right. Use a Lumos, be carefull." Andrew fouilla dans son sac, en sortit un petit emploi du temps avec, écrites au dos, quelques explications sur les cours différents d'à Salem. Il y avait aussi les horaires de temps libre où les deux garçons devaient passer du temps ensemble, ainsi que quelques prénoms utiles chez Neptune. Par exemple, il était stipulé que si Cameron disait être envoyé par le français, un certain Achille lui donnerait des bières, et qu'une Juliette était à éviter vivement s'il ne voulait pas passer la nuit dans son lit. Enfin, Andrew lui expliqua de vive voix comment le retrouver, où était situé la maison de Vénus, et rendit à sa valise son apparence initiale d'un coup de baguette. Puis, par habitude, le français embrassa la joue de l'américain, sentant sur ses lèvres la peau douce et fraichement rasée du garçon. Puis il rougit par ce réflexe. "OWH ! Sorry, I didn't want to do that ! I'm used to doing that because I've only girl friends. Hu, friends, no girlfriend. I'm not with a girl. Guh, I'm so confuse, excuse-me ! Sorry if this act "dérange" you. I'm losing my english ! Good night." finit-il par dire en partant en courant, les joues encore bien empourprées. Le français disparut du côté opposé à l'américain, le laissant avec son plan, son emploi du temps et sa valise, et quelques mots en français griffonnés. Andrew était un piètre correspondant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron J. Roze ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Neptune ♆ »

Âge : 17 ans
Sang : Sang-Mêlé
Baguette : Bois de hêtre et ventricule de dragon. 22 cm et flexible.
Patronus : Aigle
Lieu : Beauxbâtons
Pensées : I'm Free
Avatar : Darren Criss

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   Mer 1 Mai - 9:09

Moteurs, ça tourne, et action ! L'action se déroule au ralentit, il est juste devant moi et ses lèvres se rapprochent de ma joue, pourquoi fait-il ça ? Dans quelques secondes de douloureuse attente des lèvres s'écraseront sur ma peau et je rougirai façon tomate. Plus que quelques centimètres, et coupez ! On rembobine la cassette pour savoir ce qu'il s'est passé avant cette scène décisive de l'histoire. La salle de de musique voilà c'est ça, c'est là que tout a vraiment commencé à mon sens, qu'il a vraiment tout chamboulé en moi, en même temps c'est pas vraiment fair play de jouer au piano une chanson à laquelle personne ne peut résister et je ne suis pas une personne à part, rien qu'à attendre les premières notes d'Hallelujah et je fond littéralement, surtout qu'Andrew se met à chanter à la fin de la chanson, il aurait du la chanter entièrement, il a une belle voix. Je regrette qu'il n'y ait pas de guitare pour qu'à mon tour je puisse lui chanter une chanson à laquelle on ne peut pas résister, une sorte de Stairway To Heaven pour le coeur, un truc qui soigne toutes les blessures sentimentales quand on l'entend. La descente brutale de notes sur le piano me tire de mes rêveries, j'attend qu'il relance la conversation après avoir joué le morceau, mais non rien, un silence qui s'installe, un peu comme un mur entre nous deux et je replonge dans mes pensées, puis nouveau, sa main sur mon poignet, moi qui frissonne et nos yeux qui entrent en contact, pas vraiment le temps de me plonger une nouvelle fois dans son iris bleutée car il me tire à nouveau par le bras dans le labyrinthe de couloir qu'est Beauxbâtons.

Nous revoilà dans le hall d'entrée de l'Ecole de sorcellerie, je sais que nous allions bientôt nous séparer, il est tard après tout et il a surement des trucs plus intéressant à faire que de s'occuper de moi toute la journée ce qui est totalement compréhensible. Il me donne une liasse de papier, un plan et un emploi du temps ainsi que quelques notes griffonnées de sa main, je reconnais sans peine l'écriture que j'ai apprise par coeur. Il y avait là quelques cours qui différaient de Salem et vu le plan de Beauxbâtons je sût que j'allais souvent me perdre dans l'immense établissement. C'est alors que tout se passe, la séquence décisive. Ses lèvres qui se rapprochent de ma joue et qui finissent par toucher ma peau, un contact chaud qui fait monter le rouge à mes joue, le sang qui bat dans mes tempes et encore une vague intérieure qui ravage tout sur son passage. Il faut que je l'embrasse, que je lui rende son baiser seulement ce dernier a reculé, les joues aussi rouges que les miennes. Il me dit qu'il est désolé, qu'il ne voulait pas faire ça, qu'il faisait ça souvent par ce qu'il n'a que des copines, et c'est à cet instant que j'ai vu tout mes espoirs s'envoler, il aime les filles bien sûr comment avais-je pu espérer. "Don't worry that's not a problem, Good Night Andrew...." Trop tard il était déjà. Plus le choix maintenant je dois trouver seul mon dortoir, j'ai mis environ une demie-heure à trouver la maison de s Neptune, qui était vide, tout le monde dormait déjà. Je me laissa tomber sur le lit qui m'était attribué, plongeant immédiatement dans un sommeil profond et plein de rêves à propos de cette année à venir et de ce mystérieux français...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

MessageSujet: Re: Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un correspondant qui lui correspond tant [PV Andrew C. Beauxdraps]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» PC peu compétant ...
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Tu m'aimes ? Tant mieux. Tu ne m'aimes pas, moi non plus.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « Royaume de France » :: Beauxbâtons :: Pavillon Royal-