Transplanage
↑ EN HAUT ↑
→ Hominum Revelio
→ United Kingdom
→ Royaume de France
→ Archipel japonaise
→ Contrées russes
→ United States of America
→ Terres hostiles
→ Communications
→ Voyages dans le temps
↓ EN BAS ↓

← Retour
• Hominum Revelio •

Nous savons que vous êtes là.


Retournons 24 ans dans le Passé. La Joie, la Tristesse, la Victoire. Le 2 Mai 1998. Lord Voldemort est vaincu. De nombreuses victimes, mais la menace est enfin écartée. Une Prophétie chamboula tout, malheureusement. 24 ans après la Victoire contre le Seigneur des Ténèbres, un nouveau Mage Noir va faire surface, et surpasser le Précédent. Si quelqu'un l'avait entendu, peut-être que les choses auraient été autrement... Nous voilà en 2022, les élèves s'apprêtent à rentrer. Mais quelque chose, cette année, sera différent.

Les Mangemorts reviennent, avec une Organisation tout autre, les Loups-Garous choisissent leur camp, les Sirènes ont trouvé leur héritière, la Forêt Interdite est plus vivante que jamais, et les Aurors ont beaucoup de travail. Sans parler des Elfes de Maisons, Vendeurs, Médicomages, Membres du Magenmagot, les Géants et les Fantômes... Et oui, une vingtaine de possibilités de rôle, ainsi qu'une Feuille de Personnage Détaillée, pour parfaire votre personnage. Entrez dans notre forum, et incarnez le Personnage Rêvé.

Alors, n'hésitez pas, et entrez dans l'ambiance magique d'Hominum Revelio.



 

fPartagez | 
 

 Close your eyes and remember the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shane Koroleva ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Dragonnier(e) »

Âge : 19 ans
Sang : Pur / Royal
Baguette : Bois de saul pleureure ; Plume de corbeau ; 29 centimètres
Patronus : Dragon
Lieu : La ou le vent m'emporteras
Pensées : "C'est paralysé tu vois ? Et ça c'est mort ! "
Avatar : Nina Dobrev

MessageSujet: Close your eyes and remember the past    Sam 11 Aoû - 22:34

Il fait nuit. D'un coté, c'est normal, il est minuit. Suis-je bête. L'herbe est humide, par ce temps. La lune est pleine. Un cri au loin se fait entendre, doux, apaisant. Un cri de loup, ou de lycanthrope, je n'ai jamais réussi à y voir la différence. Il parait que c'est dans les tonalités, mais bon, avec mon 2 de moyenne en musique, ça va être dur. Pourtant, je sais jouer du piano, mais écouter du Beethoven, et comprendre pourquoi il fait ci et ça, non merci. Je préfère apprendre de nouveaux sorts, c'est bien plus divertissant. Tiens, le Saule Cogneur dort. Il agite lentement ses branches au gré du vent nocturne, et le doux bruit des feuillages se fait entendre dans tout le parc. J'aime ce bruit, tranquille. Ce serait un moment idéal pour se poser près du Lac Noir, et lire un bon vieux livre, sous la lumière vacillante d'un Lumos. Oui, ce serait vraiment idéal.

L'eau claire du lac reflète l'astre d'argent et les milliers de points lumineux des étoiles. Un brin rêveur, je les contemple, pensant à tout et rien, comme à chaque fois que l'occasion se présente. Et souvent, j'en viens à réfléchir à ma vie, mon existence. Ai-je vraiment un but, dans la vie ? Vivre heureux, en paix avec moi-même ? Ou bien, combattre contre le prix de ma propre vie pour qu'il puisse vivre dans un monde en paix ? Il le mérite. Un monde bien meilleur que celui-là. Mais je n’ose qu’espérer cela. Car il est déjà trop tard, il va entrer dans le jeu. Et il va devoir rejoindre les gagnants, ou les perdants. Mais dans ce jeu, les règles sont bien complexes, quoiqu'elles aient un fond très simple : combattre pour vivre, ou perdre, et mourir. Mais les changements de camp sont nombreux, tout comme les mensonges, trahisons, et les bouleversements qu'on attend jamais. Un tour du destin, ou bien seulement le chemin de la vie ? Chacun peut en penser ce qu'il veut. Et comme à mon habitude, c'est à ce moment là que je divague.

Les pions de l'échiquier se déplacent. Les cavaliers entrent en jeu, et cernent le roi. Piégé, il se retourne, lançant un regard désespéré à sa tendre reine. Mais elle ne bouge pas, et l'observe, imperturbable, tandis qu'un sourire sadique s'empare de ses lèvres.

"Ma reine, qu'est-ce ?
-Une trahison, mon cher roi."

Et la robe blanche de pureté de la souveraine se teint d'un sombre noir, couleur du mal et de la tromperie. Totalement sous le choc, le roi blanc est paralysé et contemple maintenant avec horreur la fourbe dame qui s'avance vers lui, levant sa lame de jais. Et elle l'abat froidement, sans la moindre pitié, décapitant d'un geste irréprochable le trahit. La naïveté est dans ce monde un bien malheureux défaut, et la confiance n'est qu'illusion. Tournez-leur le dos, et ils vous tueront. Ou vous remettrons votre enfant.



Sélena avait accouché, de son petit garçon. Elle était en fuite, des corbeaux la suivait, elle avait habillé d'une petite grenouillère bleu son nouveau née. Amour Darling, son prénom ne cessait de chatouiller l'esprit de Sélena, il n'arrête pas de sortir de ses fines lèvres. Elle fuit les corbeaux, les tueurs de sa mère. Sa mère, Ravenna. La reine de corbeau, la reine noire. La reine sans coeur, sans pitié, car elle va jusqu'à tuer sa propre fille, qui a osé couche, qui a osé aimer un sang impure, un sang de bourbe. Quelqu'un quelle n'aurait jamais du aimé, pourtant son amour était tellement fort, tellement pur, tellement beau a ses yeux qu'il lui importait les sacrifice qu'elle devait faire. Courir, se cacher. Fait tout cela, pour son amour, son amour a la famille qu'elle venait de crée. Une couverture couvre son fils qui était paisiblement endormit contre Selena, elle court essayant en même temps de ne pas reveiller son fils, un seul cris de son petit Amour, et les corbeaux et tueurs la retrouvent immédiatement et la tue de sang froid. Elle était a bout de souffle, elle faillit tomber devant le saule cogneur, ou elle commence a pleuré. Pleuré car elle allait faire la chose la plus horrible pour elle, elle va donner son propre fils, la personne la plus parfaite a ses yeux a son seul amour. Son fils qu'elle a du porter pendant neuf long mois, neuf mois de honte, de sacrifice, de haine, de pleur, de tristesse. Elle va devoir le donner, pour qu'il est une vie normal, pour qu'il est une enfance normal auprès de son père, en sécurité. Pour pas qu'un seul instant, la reine ne se doute qu'il soit avec son père. Ses larmes enlevé de ses deux joues, elle arrive dos a Lyle. La gorge serré, elle n'arrive pas a prononcé un seul mot, devant l'amour de sa vie.





Tiens tiens, voilà Sélena, avec... Notre fils. Même cheveux bruns bouclés que son père. Quand à ses yeux... Ils sont fermés. Il dort. Paisiblement, il se laisse aller à de doux rêves. Peut-être rêve-t-il qu'il est un Auror renommé, et qu'il vainc le mal, à coups de Stupéfix. Ou peut-être rêve-t-il d'aventures bien plus passionnantes, où il incarne un rebelle qui gèle ses ennemis et les brisent ensuite dans une pluie de cristaux de glaces. Ou bien simplement d'un monde arc-en-ciel avec des licornes et des maisons en sucre. Mais je divague un peu trop.

"Sélena..."
Je ne peux pas m'empêcher de la prendre délicatement dans les bras, faisant grandement attention à ne pas toucher le petit qui somnole encore. Ce petit être, si fragile, et pourtant déjà trop attachant. Bien trop attachant.
"Tu vas bien ? Pourquoi n'es-tu pas restée en Russie ? Il ne vous est rien arrivé, j'espère..."
Je la laisse libre de ses mouvements, et l'invite à s'assoir sur la rive du lac. Des clapotis doux rythment la nuit, accompagnés d'un croassement de corbeau qui fait sursauter la fille de Gryffondor. Ce n'est qu'un simple corbeau... Mais pour la rassurer, je jette un bon sortilège de gel pour arrêter son cœur, et faire s'écraser l'oiseau de malheur dans l'eau sombre. Sa silhouette noire s'efface lentement, vers les profondeurs du royaume marin des sirènes.

La lanterne de Rusard se fait voir quelques secondes après. Et il fallut un enchantement complexe pour faire disparaitre notre présence. Maintenant, il est parti. Nous sommes à nouveau tranquille. Et le petit ouvre ses yeux, lâchant un bâillement qu'on peut qualifier de "méga trop super miiiiiiiiiiiignoooooooooooooon". Ses yeux. De magnifiques yeux bleus, comme ceux de Sélena. Le sourire me vient rapidement à la vision de ce petit être qui est, il faut l'avouer, mon fils.






Sélena s'assoit sur le banc, en silence, regardant le corbeau avec frayeur, elle avait peur oui, elle avait tellement peur. Elle regarde le petit qui se reveille tout en baillant, Sélena lui sourit caressant sa joue. Elle regarde ensuite Lyle

- Lyle .... Il n'est pas en sécurité en Russie, j'ai essayée de te le dire, tellement de fois ... Ma mère veut vous tuez, toi, le bébé et ... Et moi.

Elle regarde autour d'elle, remarquant si il n'y avait pas de corbeau qui rode autour. Puis elle continue, alors que le bébé joue avec les beau cheveux blond de Sélena

- Il faut que tu le protèges, promet le moi, que tu le protègeras, que tu l'aimeras autant que je l'aime ... C'est la seule chose que j'ai pu réussir, de mon vivant. Alors promet le moi que tu veilleras bien sur Amour.

Je caresse sa joue, tourne ses cheveux blonds autour de mon doigt, lui souris.
Reste ici, alors. Reste avec nous. Reste.
Amicalement, je lui prends la main, et il n'y a aucun doute sur ma sincérité. Je lui propose d'habiter avec moi.

Sélena regarde Lyle, les larmes aux bord de ses yeux, elle avait nulle part ou aller, vraiment nulle part et il lui propose .... Il lui propose ce qu'elle a toujours voulue, elle le regarde

- Et si elle me retrouve Lyle ? Si elle me retrouve finalement et qu'elle nous tue tout les trois ? Il doit vivre ....

Elle regarde son fils, jouant avec ses cheveux, il sourit doucement a Lyle, le même sourire que son père, c'étai flagrant d'ailleurs.


Dernière édition par Shane Adams le Sam 11 Aoû - 23:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Weasley ♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟avatar♟♟♟♟♜♞♝♚♛♝♞♜♟♟♟♟

« Sorcier(e) »

Âge : 18 ans.
Sang : Mêlé.
Baguette : Cerisier, Crin de Sombral, 30cm.
Patronus : Renard.
Avatar : Kaya Scodelario.

MessageSujet: Re: Close your eyes and remember the past    Sam 11 Aoû - 22:55

Lyle Darling


Je réfléchis à une manière de la faire rester. Peut-être qu'en aller tuer sa mère... Mauvaise idée. Ou bien, en créant un enchantement... Tiens, un corbeau.


Selena berce son fils. Puis lui embrasse son front avec tendresse et amour. Elle le regarde.
-Tu veux le porter ?
Elle voulait juste une seconde oublier sa mère et vire un instant de bonheur avec son fils et le père de ce dernier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Close your eyes and remember the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise. ₪ 2 fév, 20h50
» Come together ▽ 23/05 | 17h20
» ARMAGEDON ☞ close my eyes.
» Elo - Close your eyes, take a breathe, count to three...
» Caleb - I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: « Hominum Revelio » :: « Pensine » :: Dans la Pensine-